La légende raconte ...

Quiconque écoute la musique de FRANCŒUR sera tenté de s’interroger :

Est-elle amazone ?

Est-elle conteuse ?

C’est que l’artiste et son personnage ont de quoi surprendre.

Elle est une créature pas tout à fait humaine vivant dangereusement accrochée à ses rêves. Une jolie mélancolie pénétrante, intense et légère comme une plume, visant les entrailles droit jusqu’au cœur.

FRANCŒUR est un chasseur d’émotions. Un funambule oscillant sur les cordes d’une harpe proposant une chanson pop française lumineuse qui nous invite à tutoyer les étoiles, à s’approcher au plus près des portes de notre imaginaire.

Mais ne vous fiez pas aux apparences…

Quand elle n’accompagne pas Bernard Werber à la harpe sur son spectacle « Voyage Intérieur », ou qu’elle n’est pas chanteuse lead dans le prestigieux Néko Light Orchestra, FRANCOEUR parcourt les routes avec sa harpe en bandoulière et a déjà partagé la scène avec Govrache, Cyril Mokaiesh, Clarika (au Bataclan), Tim Dup, Nicolas Jules, Cléo T (au Café de la Danse)…

>> NOUVEL ALBUM A PARAITRE (sortie Printemps 2024).

  • Prix Georges Moustaki  [Prix du jury]
  • « Coup de Coeur » de l’Académie Charles-Cros  [Catégorie Album ]
  • Sélection aux Inouis du Printemps de Bourges 
  • Sélection au Pic d’Or parrainé par Miossec

POUR CEUX QUI AIMENT : CAMILLE / POMME / CLARIKA / JULIETTE ARMANET / PAULINE CROZE / EMILIE SIMON / AURORA / ALAIN SOUCHON

album-art

Sorry, no results.
Please try another keyword
  • track-artwork
  • track-artwork
  • track-artwork
  • track-artwork
  • track-artwork
  • track-artwork
  • track-artwork
  • track-artwork
  • track-artwork
  • track-artwork
  • track-artwork
00:00

CHRONIQUES

« Le son cristallin de la harpe donne un petit supplément d’âme aux chansons oniriques et modernes de Francoeur. » Marion Guilbaud – France Inter

« Un disque véritablement plein de vie et de nuances, aux sonorités électro, oniriques et aquatiques. Avec ce talent indiscutable, Francoeur pourrait bien très vite percer dans l’univers de la chanson française. » Stanislas Claude – Publik’Art

« 6 titres tout en finesse pour ce 1er opus qui mérite de rencontrer son public : un disque de fin gourmet tout en nuances, un délicieux voyage entre imaginaire enfantin, mélancolie heureuse et rêveries. » Alex Monville – Francofans